LIVRE ET PLUS

passion livres et autres ...

17 novembre 2008

ET LE GAGNANT EST ...

Je vous avais parlé il y a peu de temps, du Salon du premier roman de Draveil.
Il a eu lieu ce week-end, et le prix a été décerné samedi soir à :

KARINE HENRY pour son livre LA DÉSOEUVRE

d_soeuvre

Sa sœur Barbara. qu'elle n'a plus revue depuis son internement, lui a légué sa maison d'Artel. Aussitôt Marie décide de la mettre en vente après l'avoir vidée de ses meubles. La voici donc de retour dans cet endroit isolé et menaçant - et peu à peu captive de douloureux souvenirs. Sa jeunesse a été dévastée par un accident mais aussi, de longue date, par la folie de Barbara, personnalité terrifiante et imprévisible. Dans la maison à l'abandon, la présence de Barbara se manifeste encore. Marie retrouve ses carnets, somptueux sismogramme d'une jeune femme torturée par le mépris des contingences, acharnée à faire rempart, dans le huis clos de l'écriture, aux lois inexorables du temps et de la mort auxquelles, de toutes ses forces, elle veut opposer l'œuvre. Lune voulait écrire, l'autre simplement vivre. Presque malgré elle, Marie recompose l'histoire familiale, fait ressurgir les figures contrastées de leurs parents et tente de déchiffrer, jusque dans les cicatrices de l'enfance, des raisons de comprendre et d'aimer Barbara en dépit de tout. Roman d'une folie dévastatrice et pourtant créatrice, La Désoeuvre entremêle ces deux voix distinctes et cependant complémentaires, pour faire entendre la beauté de la fiction qui les unit.

J'ai lu ce livre peu après sa sortie (en janvier 2008), et il m'a beaucoup plu.
Les voix des deux narratrices se succédent, s'intercallent, s'interpellent, tout le long du roman, pour expliquer, motiver, la recherche de Marie. On se surprend au fur et à mesure du récit, à souhaiter connaître le fin de l'histoire.
Je relirai ce livre, d'abord parce que j'ai vraiment aimé l'écriture et l'histoire, ensuite parce que Karine animera notre soirée littéraire de janvier 2009, et que je veux me remémorer les interrogations qui me sont venues à l'esprit lors de ma première lecture.

Posté par Marifran à 08:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    Ce roman a l'air très intéressant en particulier en ce qui concerne : la maladie et ce que cela entraîne sur les liens familiaux.

    Posté par sophie772, 18 novembre 2008 à 22:14
  • @ Sophie : intéresant, mais dur parfois sur le plan sensibilité.

    Posté par Meria/Marifran, 19 novembre 2008 à 10:59

Poster un commentaire