LIVRE ET PLUS

passion livres et autres ...

14 décembre 2008

MADEMOISELLE CHANTE SON PÈRE

CARINE BEAUFILS - Monsieur le Directeur

beaufilsCaroline, la narratrice, raconte la vie de son père. La vie de ce "Directeur des finances" despote, avec sa femme, ses enfants, ses subordonnés.
Au début, rien de particulier.
Et puis, au fur et à mesure de l'histoire, un autre thème que "la peinture implacable du monde du travail" (extrait de la 4ème de couverture) apparaît, la relation père/fille, difficile, houleuse même avant la mort du père
C'est à la dernière ligne de la dernière page, que le choc se produit (pour moi en tout cas), lorsque Caroline dit : "Tu sais papa, j’aurai voulu être coiffeuse-cosmonaute (elle sera conseillère financier).
Et là, on comprend l'empleur de l'emprise de ce père sur sa fille, la peur qu'il inspire à tous, au point que personne n'ose lui dire, ni son épouse, ni Caroline, même lorsqu'elle sera en âge de comprendre et de s'exprimer en tant qu'adulte, de ne plus boire ni de ne plus fumer autant (c'est ce qui emportera Monsieur le Directeur).

La phrase attribuée à Jacques Salomé, "un livre a deux auteurs, celui qui l'écrit et celui qui le lit", trouve tout son sens ici. Le lecteur voit dans ce livre, suivant sa sensibilité, "la peinture implacabe du monde du travail", le cri d'amour d'une fille pour son père, les difficiles relations père/fille, et bien d'autres choses encore.

Posté par Marifran à 11:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire