LIVRE ET PLUS

passion livres et autres ...

04 décembre 2011

LE PULL-OVER ROUGE

Le pull-over rouge - Gilles Perrault

pulloverrouge

Le 28 juillet 1976 à Marseille, Christian Ranucci est décapité après avoir été condamné pour l’enlèvement et l’assassinat de Marie-Thérèse Rambla, 8 ans. Ce sera l’un des derniers condamnés à être guillotiné.

Ceux qui visitent mon blog peuvent penser, après avoir lu ma critique de Tout, tout de suite, que j’ai une tendance actuelle à lire les ouvrages traitant d’assassinats.

Non point. Ce dernier a été proposé par un des participants de mon club de lecture, dont le principe est que ledit ouvrage doit être lu (autant que faire se peut) par les autres lecteurs.

J’avais vu le film à sa sortie, mais j’avais oublié la presque totalité de l’affaire.

Je me suis plongée dans le livre, positionnant moult post-it jusqu’à la moitié des 469 pages, moment où j’ai cherché sur internet des avis, des commentaires sur cette affaire vielle de 35 ans, passionnée par le récit de Gilles Perrault.

Et là, j’ai découvert l’existence d’un ouvrage qui traitait de l’affaire en contre enquête (si j’ai bien lu le résumé et les quelques commentaires s’y rapportant) : Autopsie d’une imposture, de Gérard Bouladou. Pour être exacte, la couverture du livre titre : Affaire Ranucci – Autopsie d’une imposture – Toute la vérité sur le pull-over rouge.

Après cette découverte, je me suis sentie perdue, moi qui n’ai pas eu accès (et qui n’a pas envie) au dossier et à tout ce qui s’y rapporte (j’ai quand même lu les 469 pages). Comment se faire une opinion, si sur cette affaire, je trouve tout et son contraire ? Qui croire ?

Alors bien sûr, LE sujet du livre est principalement un plaidoyer contre la peine de mort. Et je pense que c’est sur ce thème que veut nous faire « plancher » l’ami qui a choisi ce roman.

Cependant, il me semble que pour quelqu’un cherchant à se faire une opinion (la mienne est déjà faite), ce ne sont pas les arguments déployés dans le livre de Gilles Perrault, arguments trop factuels et pas assez humanistes et philosophiques, qui peuvent faire pencher l’avis d’un indécis contre la peine de mort. Si en outre, l’indécis en question, pour étayer sa réflexion, lit l’ouvrage de Bouladou, aura-t-il plus d’indices pour faire son choix ?

J’attends le 17 décembre, jour de notre soirée, pour comprendre les intentions de l’ami lecteur.

Pour ceux qui voudraient en connaître un peu plus sur cette affaire sans lire le (ou les) roman, ici, par exemple.

Posté par Marifran à 10:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    J'ai lu ce livre quand j'étais au lycée et ça a été un choc, même si la peine de mort n'existait alors plus en France. Je me sentais écœurée, et révoltée. Je me souviens aussi d'une bonne adaptation.

    Posté par Ys, 04 décembre 2011 à 11:38
  • @Ys : il y a, c'est vrai, des détails de l'enquête difficilement acceptables !

    Posté par Meria, 04 décembre 2011 à 13:30

Poster un commentaire