LIVRE ET PLUS

passion livres et autres ...

11 février 2009

SUZANNE T'EMMÈNE ...

Marie SIZUN - La femme de l'Allemand Le monde de la petite Marion vacille. Elle aime sa mère, Fanny, mais une dissonance s'installe dans leur relation. Une voix un peu trop haute, des emportements inexplicables, un silence embarrassé à propos de ce père allemand dont Marion ne sait rien ou presque. Avec le temps, Marion apprend : Fanny est maniaco-dépressive. Les rôles s'inversent alors. L'adolescente endosse cette raison qui doucement quitte sa mère. Elle la protège, la couvre en taisant ses excès. Mais l'amour ne suffit pas pour... [Lire la suite]
Posté par Marifran à 19:27 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

23 janvier 2009

JE NE M'EN LASSE PAS (comme dit Florinette)

JEANNE BENAMEUR - Présent ? Dans ce récit, Jeanne Benameur, brosse le portrait de tous les acteurs d’un collège de banlieue. On y croise la principale, qui a choisi son affectation, et affectionne son collège et la mission dont elle se sent investie. Le factotum et son épouse, qui n’ont pas eu d’enfants, mais se plaisent à considérer les collégiens un peu comme les leurs. Il y a une jeune fille, complètement introvertie, presque anorexique, mais une portraitiste exceptionnelle, qui ne brille dans aucune autre... [Lire la suite]
Posté par Marifran à 21:05 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
21 janvier 2009

LIRE ET RELIRE ET TOUJOURS AUTANT DE BONHEUR

JEANNE BENAMEUR - Les demeurées La mère, La Varienne, c'est l'idiote du village. La petite, c'est Luce. Quelque chose en elle s'est arrêté. Pourtant, à deux, elles forment un bloc d'amour. Invincible. L'école menace cette fusion. L'institutrice, Mademoiselle Solange, veut arracher l'enfant à l'ignorance, car le savoir est obligatoire. Mais peut-on franchir indemne le seuil de ce monde.L'art de l'épure, quintessence d'émotion, tel est le secret des Demeurées. Jeanne Benameur, en dentellière, pose les mots avec une infinie pudeur et... [Lire la suite]
Posté par Marifran à 19:22 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 janvier 2009

MERCI M. TAVERNIER

Je n'avais pas l'intention de faire un billet à ce sujet, mais "poussée" par Sophie, j'ai envie malgré tout de vous faire partager cette rencontre, organisée par Karine Henry, de la librairie Comme un roman. Je pense que nous étions une quarantaine de personnes, dans la salle réservée à ces rencontres, attendant M. Tavernier, qui a eu 1/4 d'heure de retard. Non pas à cause de la circulation, mais parce qu'il était allé se procurer le DVD d'un film introuvable. Il était venu présenter la deuxième édition de son livre :... [Lire la suite]
Posté par Marifran à 15:35 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
11 janvier 2009

EN EUROPE, AU 20ème SIÈCLE

KATHY O'BEIRNE - L'ENFER DE KATHY L’enfer, Kathy ne craint pas d’y aller, elle y a vécu toute son enfance. Maltraitée par un père colérique, elle est placée à huit ans dans un foyer de redressement où elle subit abus et maltraitance. Quand elle dénonce son agresseur, on la « sauve » en l’envoyant à l’hôpital psychiatrique ! Puis c’est dans une laverie des sœurs de Marie-Madeleine d’Irlande qu’elle est internée. Dans cette institution religieuse accueillant les jeunes filles dites « perdues », elle prie et trime toute la... [Lire la suite]
Posté par Marifran à 11:26 - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,
28 décembre 2008

En fin d'année il est de tradition de faire des bilans, je ne résiste donc pas au plaisir de vous présenter mes coups de cœur 2008.  La plupart ayant eu lieu avant l'ouverture de mon blog, je les ai accompagnés d'un commentaire, pour celui déjà publié, un lien vous mènera à ma critique. Lutétia - Pierre ASSOULINEC'est mon premier "Pierre Assouline", et je ne suis pas déçue.La vie de Lutétia (on ne dit pas Du Lutétia comme... [Lire la suite]
Posté par Marifran à 17:28 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
24 novembre 2008

LE DERNIER LAURENCE TARDIEU

LAURENCE TARDIEU - Rêve d'amour Elle était au Salon du livre d'Ozoir-la-Ferrière (77) le week-end des 15 et 16 novembre, pendant que j'écumais celui du Premier roman à Draveil, deux amies l'ont rencontrée et ont acheté Puisque rien ne dure (que j'avais adoré), et ce dernier roman, qu'elles m'ont prêté. Alice a 5 ans lorsqu'elle perd sa mère. Deux fois. D'abord d'une maladie qui la fauche en trois semaines. Ensuite parce que son mari, apprenant que son épouse a une liaison, enfouira au fond de sa mémoire l'image de cette... [Lire la suite]
Posté par Marifran à 13:56 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,