LIVRE ET PLUS

passion livres et autres ...

16 juillet 2009

HISTOIRE D'UNE PASSION

Jacqueline HARPMAN - La plage d'Ostende "Dès que je le vis, je sus que Léopold Wiesbeck m'appartiendrait. J'avais onze ans, il en avait vingt-cinq à Je lus ma vie sur son visage et d'un instant à l'autre, je devins une femme à l'expérience millénaire." Annexée à l'âge de l'innocence par un amour sans pitié qui durera sa vie entière, Emilienne attend son heure, elle la prépare, Féroce et naïve, elle ne reculera devant rien pour gagner Léopold et créer avec lui "cette zone de silence qui nous isolait, où nous étions... [Lire la suite]
Posté par Marifran à 00:34 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

25 juin 2009

EXTREMEMENT FORT

Perrine LUC - Fabrique-moi des ailes Jérôme, venu souhaiter l’anniversaire de sa sœur, la surprend au bord de la fenêtre. Beaucoup trop près. Prête à se jeter dans le vide. Bouleversé, il décide sur-le-champ de chambouler sa propre vie pour donner de la couleur à celle de Mathilde. Son imagination les entraine dans une aventure décousue, virevoltante, remplie d’une tendresse infinie pour écarter le spectre du drame. Mais qui sauvera l’autre ? Jérôme cherche un motif pour passer tout son temps avec sa sœur, qui se remet mal de la... [Lire la suite]
Posté par Marifran à 22:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 juin 2009

DÉLICIEUX !

George SAND - La mare au diable C’est une histoire simple. Un paysan, encore jeune, veuf depuis quelques années, et père de trois enfants, se rend au village voisin du sien, rencontrer une veuve, encore jeune elle aussi.Les beaux-parents de Germain lui conseillent de se remarier, de trouver en même temps qu’une épouse, une mère pour ses enfants.Il parcourt le chemin en compagnie de Marie, jeune bergère, qui a trouvé à s’employer non loin du village de Fourche, où vit la veuve Guérin. Un des fils de Germain participe au trajet de... [Lire la suite]
Posté par Marifran à 21:43 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 juin 2009

DÉÇUE...

Yann QUEFFÉLEC - La puissance des corps 27 août 2013.Sur la plage du Trez-Hir un enfant disparaît. On l’appelle Popeye, il a neuf ans. Pour le colonel Rémus, quarante-cinq ans, son responsable légal, il ne peut s’agir que d’un rapt. Le colonel a des ennemis. Il dirige au nom du Président une police parallèle, Les Chats maigres, spécialisée dans la fraude alimentaire. Il a femme, maîtresse, petites amies d’un soir, pas toujours animées des meilleurs sentiments…Avec l’enlèvement de Popeye, il découvre qu’il est un homme bien... [Lire la suite]
Posté par Marifran à 18:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 juin 2009

AVEC LES YEUX DE L'AMOUR

Isabelle DELAMOTTE - Le roman de Jeanne à l'ombre de Zola Si celle à qui Zola a tendrement murmuré . " Tu sera dans mes pages, dans toutes mes pages désormais " est restée dans l'ombre, l'œuvre de l'écrivain porte l'empreinte de cette union. Jeanne Rozerot connaît une enfance miséreuse en Bourgogne. Il y a d'abord le décès de sa mère, puis l'arrivée de Rosalie, la nouvelle épouse de son père, qui ne l'aime guère, le départ de Cécile, sa grande sœur adorée, enfin le soulagement lorsque les deux fillettes s'installent... [Lire la suite]
Posté par Marifran à 13:10 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 mai 2009

VOYAGE AU JAPON

Gérard LARNAC - Le voyageur français Thomas, « Le voyaguer français », amoureux du Japon, ou plutôt de l’esprit japonais, de l’atmosphère japonaise, téléphone à la veuve du poète Kenji qui vient de se suicider. Pourquoi, alors qu’il ne sait rien du poète, demande t-il à Kaoru la permission de venir la rencontrer ? Je dois avouer qu’au début de ma lecture j’ai eu du mal à « entrer » dans l’histoire, à en comprendre le sens. A saisir ce que l’auteur désirait nous faire partager. Dans ce cas là, quand je suis perdue,... [Lire la suite]
Posté par Marifran à 20:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 mai 2009

DROLE DE PIANISTE

Jean-Baptiste DESTREMEAU - Sonate de l'assassin Laszlo Dumas. Pianiste de renom. Mais longtemps dit sans génie, sans ardeur, sans ce petit rien qui fait la force des grands. Jusqu'au jour où il se met à faire quelques fines erreurs volontaires et à occire celui qui, au premier rang de la salle de concert, les repère. Immédiatement, son jeu devient meilleur et petit à petit, les critiques s'accordent pour voir en lui un nouveau virtuose. Ses crimes restent dans l'ombre. Jusqu'au jour où il tombe amoureux de Lorraine, qui elle aussi,... [Lire la suite]
Posté par Marifran à 22:19 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 mai 2009

DE L'IMPOSSIBILITÉ DE COMMUNIQUER

Jean MATTERN - Les bains de Kiraly Les Bains de Kiraly. Gabriel a bien tenté de croire au bonheur. Subjugué par Laura, il s'est arrimé à son rire et s'est employé à vivre au présent. Mais du jour où elle lui a annoncé qu'elle attendait un enfant de lui, il a pris la fuite, sans un mot... Quand, après des mois d'errance dans Londres, il échoue par hasard dans une synagogue, les chants des hommes l'apaisent, et libèrent enfin sa parole. Il se lance alors dans l'écriture de cette longue confession, où le silence et la... [Lire la suite]
Posté par Marifran à 12:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 mai 2009

SCOOP OU ROMAN ?

Léo PITTE - François Mitterrand "ma mort tous les jours" De la perte méconnue d’un premier enfant, le petit Pascal, en 1945 au face à face, en conseil des ministres, avec un de ses médecins devenu secrétaire d’état, Léo Pitte tisse un récit fascinant mêlant faits historiques et intuitions troublantes de vérité. Biographie de l'auteurProfesseur d'histoire, diplômé de l'École des hautes études en sciences sociales, Léo Pitte a travaillé sur l'utilisation politique de la maladie.Il a rencontré des médecins et des... [Lire la suite]
Posté par Marifran à 23:16 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 mai 2009

Didier DECOIN - Est-ce ainsi que les femmes meurent ? Catherine Kitty Genovese n'aurait pas dû sortir seule ce soir de mars 1964 du bar où elle travaillait, une nuit de grand froid, dans le quartier de Queens à New York. Sa mort a été signalée par un entrefilet dans le journal du lendemain : Une habitante du quartier meurt poignardée devant chez elle. " On arrête peu de temps après Winston Moseley, monstre froid et père de famille. Rien de plus. Une fin anonyme pour cette jeune femme drôle et jolie d'à peine trente ans. Mais... [Lire la suite]
Posté par Marifran à 09:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,